"Puisque nous sommes nés, il va bien falloir faire avec." Samuel Beckett

samedi 22 septembre 2012

En nuit


C’est elle encor, sait-elle depuis qu’on la berce,
De nos yeux aux paupières de blanche et de mauve,
Les canaux escarpés qu’en tombant on traverse
De là où elle meurt jusqu’où elle nous sauve.

Elle est comme un aimant couvert d’aiguilles douces,
Amicale furie aux sombres chrysalides,
Qui transporte nos cris éteints et les repousse
Au large de nos désirs tremblant d’homicide.

C’est comme rester nu dans le velours glacé
Quand l’autre se défait de soi après l’orage.
Quand l’étau desserré dans la chambre effacée,

Où froid, pâle, hébété, nous mendions un message,
Laisse pendante à l’heure une éclipse propice,
C’est elle encor qui vient pour bercer ce supplice.









Aucun commentaire: