"Puisque nous sommes nés, il va bien falloir faire avec." Samuel Beckett

dimanche 15 mars 2009

A.B. (c)


Le premier jour d’après la mort
De celui qui vient de partir

Allons-nous en cendre
Neiger sur des terres inconnues
Allons-nous en cendre
Neiger sur des plaines perdues

Est-ce là ce qu’on laisse
Ca a quoi d’importance
Avoir fait que la chance
On en ait su l’adresse

Et ce quoi que l’on sème
Dans la tendresse au noir
Embrasser sans pouvoir
Mesurer comme on s’aime

C’est pas pour de la cendre
En neige sur des vers
C’est pas pour de la cendre
En neige tout couvert

C’était quoi ce que vit
Ce prince ici dormant
Au premier jour absent
Du côté de la vie

Une sobre élégance
Ecrin d’un cœur qui fume
Qui consomme et consume
L’alcool de l’existence

S’en va-t-il en cendre
Neiger sur le manque de lui
S’en va-t-il en cendre
Neiger sur l’éveil de nos nuits

Aucun commentaire: