"Puisque nous sommes nés, il va bien falloir faire avec." Samuel Beckett

jeudi 30 octobre 2008

G 16

La rondeur, soulignée par la ligne,
Séparation entre le monde du haut
Et tout ce qu’il y a en bas,
Disparue.

A sa place un découpage à mains nues.
Une dentition de roche
Qui sertit le ventre,
Affreux,
D’où tout est venu.

Du dessus de l’exil, où les chimères meurent,
L’accumulation rapetissée
De leur minéralisation.

La dernière distance couverte à plat ventre,
Dans une mythique hypnose,
Vers le bord du lit.

Toutes les pointes et tous les traits
Sont entrés dans les paumes.
De tout l’insecte secrétaire.
Les pages recopiées
Sur l’unité interne.

Devant, le sas de la chute.

Croire assez en un cri plus puissant que ce gouffre.
En un cailloux assez, dans cette infecte gorge.
En un poison assez, dans le laid de ce goitre.
En une vive mort contre cette gorgone.

Aucun commentaire: