"Puisque nous sommes nés, il va bien falloir faire avec." Samuel Beckett

vendredi 4 janvier 2008

Kafquarante

Kafquarante : n.m. de kafkaïen, adjectif lui-même issu de Kafka, étrange et talentueux grattouilleur de papier d’origine juivo-bohémienne, qui eut la malchance d’attraper la tuberculose, et la chance d’en mourir avant que les nazi aient pu l’inviter à partager leur vision du devenir juif dans l’Allemagne des années trente, selon le rite d’un certain Hitler, lui-même auteur du kafkaïen « Mein Kampf ». Et de quarante, chiffre numéral cardinal, (rien à voir avec le cardinal-archevêque de Paris qui s’appelle Vingt-trois), mais rien à voir non plus, en tout cas au premier abord, avec les quarante voleurs d’Ali Baba.
Ensemble de cotations trituro-financières s’instituant en un indice boursier dont le but est de faire croire, lorsqu’il est à la hausse, que ça pourrait être pire pour les pauvres, et lorsqu’il est à la baisse, que ça pourrait être pire pour les riches. En règle générale on l’utilise un peu comme le mercure du thermomètre mais tant qu’on n’a pas d’actions en bourse ça ne fait ni chaud ni froid. En revanche, pour peu qu’emporté par l’envie de se faire du fric en écoutant quelques brillants économistes nous expliquer les mérites de mirifiques placements, on suivra avec gourmandise et tout vibrionnant d’une fièvre d’importance, les opérateurs brongniarteux faire virevolter les milliards dans lesquels frétillent les modestes économies qu’on a placées, avant de les voir couler dans un tunnel sous la manche.
Qui ne s’est pas extasié à l’audition des célèbres commentaires de l’immortel Jean Pierre Gaillard, (le Léon Zitrone de la finance), définitivement en direct de la Bourse de Paris, énumérant dans un souffle, frisant souvent l’orgasme post-prostatique, les cours qui montent et les cours qui descendent dans un grand mélange partouzien de valeurs assaisonnées du cours du lingot d’or, de celui du pétrole et de celui du billet vert :
« En progrès le Printemps qu’on redoute +2% à 23.40 contre un peu moins pendant que Total stagne je pose tal et je retiens to et que Dassault s’envole avec ses beaux navions pleins de jolis missiles à 7% alors que l’Oréal décoiffe et que je le vaux moins à 67.61 contre 67.615 cependant que la Société Générale s’écroule de rire en voyant le Crédit Lyonnais faire des petits lapins avec le Crédit Agricole et que les rumeurs de fusion vont bon train à +5 contre -3 entre le train sifflera 2 fois et demi en baisse par rapport à hier tant pis pour eux et la Fluviale d’Immobilier Téléphonique stationnaire à +0 et ce bien que l’OPA de la Chaise Bank suite au rachat d’SFR à peu près quoique +6 +2 ce qui est considérable tandis qu’ ATT fait chuter les gens dans la cour à 120.30 contre 98.20, comme quoi on peut licencier et rester en bonne santé, alors que Pouet-Pouetis continue à monter que Trouducom avance à +6 que Hachette recule comment voulez-vous qu’il s’acculent à -5.30 et qu’à +1.25 la Financière des Chaussettes et Charbons offre sa participation en hausse malgré le dollar du yen pris dans le lingot stable mais méfions-nous ça va pas durer à +0.56 ce qui nous fait un billet vert à un peu plus à peu près environ mais pas davantage -1.11 c’est donc le moment d’acheter avant de revendre d’ailleurs le secteur s’y prête à 6.25% si on excepte la chute de la pierre sur la gueule des américains qui se retrouvent à la rue, la rue elle-même en hausse de +19% tant pis pour eux c’est la vie, la vie, en baisse considérable à -42 c’est le moment de prendre des parts ça devrait remonter le pétrole le pétrole en hausse miam miam j’en peux plus ce qui devrait influer à terme sur les cours de la GD -5 +6 -8 +4 +2 -1 c’est un lot c’est une affaire et on en remet deux pour le prix de trois bien que BMW multiplié en deux par Renault Nissan Trottinette and Co à 221.56 contre 221.56 et pour mais ça ne se décide pas et bien évidemment les conséquences s’en font sentir sur le panier de la ménagère mais cause toujours on va pas s’arrêter en si bon chemin à +5.49 peut mieux faire avec une bonne fusion et hop au lit à 12.32 en hausse sur le marché chinois la Société des Flonflons et du Ruban Adhésif Réunis la SFRAR pour les intimes filiale de Matra à -15.40 c’est pas le moment patientons un rapprochement serait en discussion avec Boloré le célèbre transporteur de Chanoine à Gourmette depuis sa prise de participation +52 dans la SA Saint Siège de Toilette et sa succursale très sale Goupillon Denlfion en hausse constante depuis le printemps dernier une valeur à suivre je vous rappelle donc le kafquarante va bien à +2 stabilité du dollar qui vient à l’instant de perdre un point bonne tenue du pétrole faut que je me dépêche je vais me faire dessus en hausse à +3.21 en direct du Palais Brongniart c’était Jean-Pierre Gaillard ici mes bourses sont partis à vous les studios viiiiiiiiiite … … … … trop tard … … »

Bon j’ai fait ça de mémoire mais ça me semble assez réaliste.

Illsutration : (très môche) Le Palais Brongniart (en plus comme nom ça le fait pas un caramel) à Paris

Aucun commentaire: