"Puisque nous sommes nés, il va bien falloir faire avec." Samuel Beckett

dimanche 16 décembre 2007

Flash ordinaire

C’est sous les applaudissement anorexiques d’une foule uniforme que le dictateur éteint Marhamouh Ubuhfi a pris congé de ses hottes de père noël. Même si cette visite, entourées des démesures d’insécurité de rigueur, n’a pas fait l’objet d’un consensus étroit et dur, la cellule de décrisement s’est livrée néanmoins à des annonces succédées de cause faisant état de certains revirements tranquilles. Donc acte : l’entiénistre qui a déchargé ses affaires étranges erre depuis hier à la recherche d’une géométrie constante vis à vis de ce terrorisme clairvoyant. Au milieu de la page de cette visite très pourversée, la gauche multirisque s’en est prise gentiment au chef d’état dénonçant un sur place sans faute. Dans une déclaration anodine, la femme de ménage de la rue de Seul fait Rino a rappelé que tout citoyen a une démarche bien a l’autre, et qu’il n’y a jamais loin du Fouquets à la Roche Tarpéienne. Dans sa réplique à l’identique le porte silence de l’Elysée est sorti de sa conserve pour dire sa déception qu’une technicienne de profondeur en sache autant sur la Roche Tarpéienne : « C’est un découragement à ce que notre tique impoli inconsistant à ignorer les masses porte bien ses noyaux. » Fin de récitation.
Passons aux faits divers : un couple de trois personnes, vivant par ailleurs en concubinage aléatoire, a été victime d’un accident intelligent, hier soir, suite à l’ingestion d’une blanquette nouvelle, probablement préparée avec des restes de soupe au sourire périmée : on ne dira jamais assez qu’en matière alimentaire le risque deux ou trois n’existe pas.
Haute couture : Madame Rachidati, dont on ne saurait dire que le savoir faire évident enraye le parquet, a infirmé que la blanquette se poursuivrait jusqu’à son commencement dans cette affaire de Couturier : en effets vestimentaires on ne sait toujours pas à l’heure où je ne dis rien si l’épouse de Monsieur Vaillant Couturier était vaillante couturière.
Spectacle : en tournée sur elle même, la star du moment, dont je tairais le non par respect pour sa vie publique, poursuit son sur place à un rythme endieusé. Le pâtre et le moine de notre chanson nationale ne s’en remettront pas : les musiques sont bien exécutées et les refrains deviennent mortels. Nous avons d’ores et déjà à nous réjouir d’un grand nombre de victimes, parmi eux une centaines de morts dont quelques un grièvement, et un nombre de grands disparus qui reste à préciser.
Pour finir notre carnet rose : c’est enfin officieux ! Le divorce dont tout le monde ne dit rien : le turlupin va épouser sa turlupine ! (de cheval)…C’est la fin de ce flash ordinaire. Prochaines désinformations, hier, à la même heure.

Aucun commentaire: