"Puisque nous sommes nés, il va bien falloir faire avec." Samuel Beckett

mardi 23 octobre 2007

G 4

Elle tapote du bout de son doigt
Le bois de la table
Egratignée au même endroit
De son impatience acérée.
Elle gratte l’écorchure
Dans la veine.
Elle croche gentiment mon oreille
Avec de moins en moins de velours
Pour me tirer du coin
D’où montent mes échelles.
Elle me tord la nuque
Vers le ciel.

Aucun commentaire: