"Puisque nous sommes nés, il va bien falloir faire avec." Samuel Beckett

mardi 23 octobre 2007

G 2

Elle grince le matin
Au bout d’une articulation.
C’est une barque attachée
Contre la pierre du quai
C’est la corde qui geint
Et le clapot qui se moque.

Je n’ai pas emporté de naissance avec moi.

Tous les soirs je retourne
Aux rêves mille fois rêvés
Puis dans le spectre de chaque aube
J’oublie de m’enquérir
De ce qu’il faut en faire.

De ce qu’il faut en être.

C’est le printemps muet
Que je revois alors
C’est un son de mâchoires
Qui entravait les mots
Et maintient depuis lors
Mon secret dans sa bouche.

Aucun commentaire: