"Puisque nous sommes nés, il va bien falloir faire avec." Samuel Beckett

mardi 23 octobre 2007

G 13

Berceau d’un drap de sable
D’un sable sec ou tu ne dors
Jamais où seulement
Tu te reposes un peu
Au moment où l’aurore
Vient en dorer la couche

Toute la nuit lavé
Dans ce lit abrasif
Ton corps nu se défait
Du doux film crasseux
Dont croit se protéger
Ton sens épidermique

En coulisse le rêve
Travaille à d’autre faim
Asséchant tes entrailles
D’un même grain crissant.

Un peu de sel demeure
Aux commissures des yeux.

Aucun commentaire: